Mumbai alias Bombay, centre-ouest de l’Inde, 07 h 45. Notre cher Devadutt, signifiant don de dieux en langue locale, commence tranquillement sa journée comme chaque jour dans la plus grande ville de cet immense pays. Il aura aujourd’hui beaucoup de boulot, c’est mercredi et la semaine bat son plein. Il ne sait pas encore exactement combien de kilomètres il va parcourir aujourd’hui, mais une chose est sûre, il ne va pas chômer.

Selon moi, Deva pratique l’un des métiers les plus extraordinaires au monde, le métier de Dabbawallahs. Ce métier est unique au monde, voilà pourquoi, j’ai décidé aujourd’hui, de vous en parler.

Dabbawallah signifie « livreur de repas », mais pas un livreur de repas comme les autres, un livreur très particulier. Les dabbawallahs ont pour principale tâche, d’aller chercher les repas chez l’habitant et les livrer sur leur lieu de travail. Voici comment cela se passerait dans une ville comme Lausanne,  pour mieux visualiser les choses.

Julie et Sven, jeunes mariés et tous jeunes parents d’un petit garçon, vivent dans l’agglomération de Lausanne, à environ 20 minutes du centre. Sven travaille au centre-ville de Lausanne, à la place St-François. Julie est, depuis son accouchement, mère au foyer. Pour des raisons économiques et pratiques, Julie et Sven, décident de faire appel au service des Dabbawallahs lausannois. Julie va donc préparer son repas de midi aux alentours de 10h30 -11h00, puis fait appel à un Dabbawallah qui viendra chercher son plat préparé vers les 11h00 – 11h30 : c’est lui qui l’emportera à la place St-François afin de l’amener directement au travail de Sven. Ce dernier pourra apprécier le plat fait maison par sa femme à l’heure et sans énorme frais.

Oui, sans énorme frais. Car comme on le sait bien, rien n’est gratuit dans ce monde. Quoi que dans ce cas, je considérerais cette livraison presque gratuite puisqu’il équivaudrait à tout juste  CHF 7.00/mois. C’est selon moi, une somme ridicule vis-à-vis de l’énorme service rendu.

Voilà tout, mes derniers mots seront comme toujours pour vous mes chers internautes. J’espère vous avoir divertis et instruits un peu plus à propos de notre belle planète. Il ne me reste plus qu’à vous encourager à pratiquer le service de Julie ou d’un Dabbawallah en vous connectant dès maintenant sur la première plateforme culinaire au monde, gookers.com et en mettant vos plats à disposition de la communauté.

En vous remerciant tous de nous avoir suivi, je vous souhaite une excellente fin de semaine. N’hésitez pas à partager l’article avec vos proches et vos amis sur vos divers réseaux et à très bientôt sur blog.gookers.ch

NO COMMENTS

Leave a Reply